Mémé

Auteur
Philippe Torreton

Résumé
“Mémé, c’est ma mémé, même si ça ne se dit plus. Mémé me manque. Ses silences, ses mots simples au Scrabble, sa maison enfouie sous les pommiers et son buffet d’avant-guerre. Ce texte est subjectif, partial, amoureux, ce n’est pas une enquête, ce n’est pas une biographie, c’est ce que j’ai vu, compris ou pas, ce que j’ai perdu et voulu retenir, une dernière fois. Mémé, c’est mon regard de gamin qui ne veut pas passer à autre chose.”

Avis
Je pensais trouver énormément de tendresse et d’émotions orchestrées par une écriture douce mais j’ai trouvé un style rude plus proche de l’énumération (Mémé avait ceci, cela, faisait ceci, cela, …) que de la tendresse pré-citée. Résultat, même si je sais que ce n’est pas le cas, je n’ai pas senti un amour prononcé envers Mémé qui a animé l’enfance de l’auteur. J’ai plutôt ressenti une nostalgie de l’époque et une certaine critique de la modernité.
J’en sors donc déçu car je n’ai pas retrouvé l’âme de Mémé dans ce livre.
Notons aussi que ce livre est très court, 144 pages et se lit donc en une bonne heure seulement.

Cote
5/10

Dates de lecture
04/09/2018 au 05/09/2018