Lorsque j’étais une oeuvre d’art

Auteur
Erik-Emmanuel Schmitt

Résumé
« Qui n’a jamais rêvé de devenir un objet ? Mieux même, un objet d’admiration ?
Tel est le pacte que scellent un artiste excentrique et un jeune homme désespéré. Le premier, avide de scandale, propose au second, avide d’exister, de le transformer en oeuvre d’art.
Après tout, il n’a rien à y perdre, sinon la liberté. »
Parce qu’il se sent médiocre et inexistant, un jeune homme sur le point de se suicider accepte l’accord que lui propose un artiste mégalomane : celui-ci lui achète son âme et son corps pour en faire une sculpture vivante, sublime ou monstrueuse, et une marchandise planétaire.

Avis
Pour faire plaisir à une amie, j’ai essayé à nouveau de lire un Schmitt.
Rien à faire, je n’aime pas.
Ce récit est bateau, l’histoire est évidente, les surprises inexistantes, la morale à deux balles, le tout est tellement pauvre. Je me suis ennuyé du début à la fin et ce n’est pas le style de l’auteur qui m’a diverti.
Décidément je ne suis pas un schmitt-ien et donc je suis incapable de vous le conseiller ou pas. J’imagine qu’il y a tout de même des amateurs…

Cote
2/10

Dates de lecture
17/01/2018 au 18/01/2018