Bakhita

Auteure
Véronique Olmi

Résumé
Elle a été enlevée à sept ans dans son village du Darfour et a connu toutes les horreurs et les souffrances de l’esclavage. Rachetée à l’adolescence par le consul d’Italie, elle découvre un pays d’inégalités, de pauvreté et d’exclusion. Affranchie à la suite d’un procès retentissant à Venise, elle entre dans les ordres et traverse le tumulte des deux guerres mondiales et du fascisme en vouant sa vie aux enfants pauvres.

Avis
Cela fait des mois que je repousse la lecture de ce livre de peur de l’horreur que je vais y trouver. Et horreur il y a. Encore plus que je ne pouvais l’imaginer. Je ne sais si j’ai fermé les yeux pendant 46 ans sur ce qu’est réellement l’esclavage mais je sors effrayé de cette vérité.
Tout le monde sait ce qu’est l’esclavage, que c’est une horreur, que c’est honteux, et patati et patata. Mais lire le quotidien d’un esclave depuis son enlèvement à 9 ans jusqu’à sa mort à 78 ans rend les choses plus concrètes.
Considérés comme une marchandise par les négriers, comme un placement économique par les États, ces hommes, femmes, enfants, par millions, ont été bringuebalés sur les continents pendant des siècles jusqu’à très récemment.
Et même si cette histoire d’une esclave est une histoire qui, somme toute, se termine bien, on ne peut songer qu’à toutes les autres, majoritaires, qui se sont finies dans la douleur. J’avoue avoir honte d’être blanc et de porter dans mes gênes une part de responsabilité de ces massacres. L’homme est un loup pour l’homme.
Mais revenons au livre qui se veut être une biographie romancée. Magistralement écrit, il nous emmène dans les méandres tortueux de la vie de Bakhita et nous permet de découvrir la vie cruelle  qu’elle a vécue. Car même si la majeure partie de sa vie semble plus calme, elle reste à jamais, au fond d’elle, une esclave.
Mais on ne peut qu’admirer la force de cette petite fille, qu’elle semble rester, pour passer au travers des épreuves jetées devant elle.
D’esclave, elle s’est dressée en philanthrope, montrant au monde bouleversé de son époque qu’il était important de chérir son prochain.

Cote
10/10

Dates de lecture
13/12/2018 au 20/12/2018

La tresse

Auteure
Laetitia Colombani

Résumé
Inde. Smita est une intouchable. Mariée à un chasseur de rats, elle nettoie a mains nues les latrines de son village, comme le faisait sa mère. Son rêve: voir sa fille échapper à la tradition et apprendre à lire. Lorsque cet espoir est anéanti, elle décide de fuir avec l’enfant, malgré les mises en garde de son mari.
Sicile. Julia est ouvrière dans l’atelier de traitement de cheveux de son père, le dernier du genre a Palerme. Elle trie, lave, décolore et teint des mèches fournies par les coiffeurs de la ville. Lorsque son père est victime d’un grave accident, elle découvre que l’atelier familial est ruiné.
Canada. Sarah est une avocate réputée. Mère de trois enfants, deux fois divorcée, elle enchaine les dossiers à un rythme effréné. En passe d’être promue associée, elle apprend qu’elle est atteinte d’un cancer du sein. Sa vie en apparence parfaite commence à se fissurer.
On dit parfois que la vie ne tient qu’à un fil… Et si la leur tenait à leur chevelure ?

Avis
Qu’il me fût agréable de suivre le courage de ces 3 femmes qui osent s’affirmer dans un monde qui semble leur être hostile, le courage de trouver sa place quitte à l’imposer.
Excellente idée de suivre, finalement, la trace de cette tresse qui voyage depuis l’Inde vers le Canada en passant par la Sicile et qui va marquer chacune de ces 3 femmes profondément changeant leur vie à jamais.
Un style simple mais accrocheur pour un livre un peu court peut-être.

Cote
8/10

Dates de lectures
11/12/2018 au 13/12/2018

J’irai tuer pour vous

Auteur
Henri Loevenbruck

Résumé
1985, Paris est frappé par des attentats comme le pays en a rarement connu.
Dans ce contexte, Marc Masson, un déserteur parti à l’aventure en Amérique du Sud, est soudain rattrapé par la France. Recruté par la DGSE, il est officiellement agent externe mais, officieusement, il va devenir assassin pour le compte de l’État.
Alors que tous les Services sont mobilisés sur le dossier libanais, les avancées les plus sensibles sont parfois entre les mains d’une seule personne… Jusqu’à quel point ces serviteurs, qui endossent seuls la face obscure de la raison d’État, sont-ils prêts à se dévouer? Et jusqu’à quel point la République est-elle prête à les défendre?

Avis
Après une pause d’un mois, je reprends la lecture avec cet auteur qui m’avait fortement séduit avec nous rêvions juste de liberté.
Ici on se plonge dans les années “otages du Liban”. Ceux qui ont connu les années 80 se souviennent certainement de ces messages quotidiens des journaux télévisés “cela fait x jours de captivité pour …”
On suit un homme, baroudeur, qui devient une arme humaine pour l’État français, prêt à accomplir toute mission pour son pays.
Mais on suit également les jeux politiques de libération de ces otages. Et c’est, à mon goût, cette partie qui rend le livre intéressant. Je me suis toujours posé la question des manigances politiques et économiques qui entourent ces évènements marquants. Nous, petites gens, sommes tellement loin de ces tractations.
Nous avons ici une réponse possible exposée avec justesse.
Ce livre a donc deux lectures qui, même si il existe un lien (le Liban) entre elles, restent fort éloignées aussi bien dans le style de l’histoire que dans la nature des personnages. Si vous accrochez aux deux c’est encore mieux.

Cote
8/10

Dates de lecture
5/11/2018 au 11//12/2018

Demain: un nouveau monde en marche

Auteur
Cyril Dion

Résumé
La conjonction des crises écologiques, économiques et sociales n’a jamais été aussi préoccupante. Et pourtant ni les responsables politiques, ni l’opinion publique ne réagissent vraiment. Pourquoi ?
En 2012, Cyril Dion, qui dirige alors l’ONG Colibris initiée par Pierre Rabhi, prend connaissance d’une étude annonçant la disparition possible d’une partie de l’humanité d’ici à 2100. Menée par un groupe international de vingt-deux scientifiques, l’étude synthétise des dizaines d’autres travaux sur l’augmentation de la population, la disparition massive des espèces, le changement du climat, la pollution, la déforestation, etc. Alors que cette nouvelle devrait faire la une de tous les médias, mobiliser largement, elle fait à peine l’objet d’un traitement de seconde zone. Cyril Dion change alors de stratégie. Plutôt que d’amplifier le concert des catastrophes auxquelles l’humanité sera confrontée, il décide d’élaborer une vision désirable de ce que pourrait être l’avenir. Avec l’actrice et réalisatrice Mélanie Laurent, il voyage dans dix pays pour découvrir à quoi notre monde pourrait ressembler demain, si nous mettions bout à bout certaines des meilleures solutions que nous connaissons déjà dans l’agriculture, l’énergie, l’économie, l’éducation et la démocratie. De ce voyage sont nés cet ouvrage et le film Demain.
Ce livre est le récit de la genèse du film mais aussi des différentes étapes de cette aventure extraordinaire qu’a représenté le tournage. Il permet au lecteur d’approfondir les thématiques abordées dans le film et de découvrir des initiatives qui n’ont pas pu y figurer. Cyril Dion raconte ces rencontres hors du commun avec des femmes et des hommes qui changent le monde. Tantôt sur le mode du récit, tantôt sur celui du dialogue, en texte et en image, ce livre nous entraîne sur la voie du changement et et de la transition, de l’espoir et de l’initiative, sur celle d’« un nouveau monde en marche ».

Avis
Je n’émettrai pas d’avis sur ce livre car c’est plus un témoignage d’un état des lieux de notre Terre et les solutions qu’il conviendrait d’exploiter.

Cote
8/10

Dates de lecture
26/10/2018 au 5/11/2018

My absolute darling

Auteur
Gabriel Tallent

Résumé
A quatorze ans,Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons.Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu’elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant :Turtle à grandi seule,sous la coupe d’un père charismatique et abusif.Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace.Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob,un lycéen blagueur qu’elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante,Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

Avis
Quelle déception. L’histoire, dure, est intéressante mais est entachée par un style d’une lourdeur rare. Je ne sais si c’est la traduction ou le style d’origine qui pèche mais c’est affreux. L’intérêt d’un livre est de se laisser porter par celui-ci. Or ici on redescend sur terre presque à chaque phrase par ce style étrange. Par exemple:
« Elle scrute son visage, chaque détail, et elle pense, Espèce de connasse, tu peux y arriver, espèce de connasse »
Ce “elle pense” ne cesse d’apparaître. Au premier on ne tique pas mais après l’avoir vu plusieurs fois, on ne pense plus qu’à ça. J’en ai compté 229 dans le livre qui fait 453 pages, une page sur deux. Et ce n’est pas la seule lourdeur.
Bref, vu ce style, il est impossible de se laisser emmener par l’auteur dans son histoire et la vivre pleinement.
Celle-ci étant touchante, je mettrai tout de même un 4/10.
À oublier au plus vite pour moi.

Cote
4/10

Dates de lecture
21/10/2018 au 26/10/2018

Le petit prince

Auteur
Antoine de Saint-Exupéry

Résumé
Imaginez-vous perdu dans le désert, loin de tout lieu habité, et face à un petit garçon tout blond, surgi de nulle part. Si de surcroît ce petit garçon vous demande avec insistance de dessiner un mouton, vous voilà plus qu’étonné ! À partir de là, vous n’aurez plus qu’une seule interrogation : savoir d’où vient cet étrange petit bonhomme et connaître son histoire.
S’ouvre alors un monde étrange et poétique, peuplé de métaphores, décrit à travers les paroles d’un “petit prince” qui porte aussi sur notre monde à nous un regard tout neuf, empli de naïveté, de fraîcheur et de gravité. Très vite, vous découvrez d’étranges planètes, peuplées d’hommes d’affaires, de buveurs, de vaniteux, d’allumeurs de réverbères.

Avis
Est-il vraiment nécessaire de faire une critique sur ce livre qui mériterait plus d’études à l’école?

Cote
8/10

Dates de lecture
18/10/2018 au 21/10/2018

Khalil

Auteur
Yasmina Khadra

Résumé
Vendredi 13 novembre 2015. L’air est encore doux pour un soir d’hiver. Tandis que les Bleus électrisent le Stade de France, aux terrasses des brasseries parisiennes on trinque aux retrouvailles et aux rencontres heureuses. Une ceinture d’explosifs autour de la taille, Khalil attend de passer à l’acte. Il fait partie du commando qui s’apprête à ensanglanter la capitale. Qui est Khalil ? Comment en est-il arrivé là ?

Avis
Pour le 52ème livre de l’année 2018, je voulais lire du lourd. Un livre au propos acerbe, à la réflexion inévitable et au verbe précis. Je lorgnais sur ce livre depuis sa sortie au mois d’Août mais hésitais à en faire la paire de ciseau qui couperait le ruban du challenge réussi. À la fin du précédent livre, la décision fut prise, guidée notamment par la Griffe Noire, toujours source d’inspiration pour constituer ma bibliothèque.
Connaissant le résumé du livre, j’étais curieux de la manière d’aborder le sujet mais surtout de l’endroit où allait me mener l’auteur.
Le héros du livre, si le terme peut être utilisé dans ce cas précis, se voit quant à lui précipité dans une sorte de purgatoire où une deuxième chance lui est offerte. Il y rencontrera sa propre histoire au travers de sa famille et de ses amis mais surtout il y trouvera un miroir qui, petit à petit, va lui renvoyer une image différente de celle qu’il imaginait y trouver.
Punit par là où il prévoyait de punir, le voilà avec l’épée du destin plantée dans son coeur, à l’aube de sa première décision en tant qu’être éclairé.
Pour ce 52ème livre, je fus comblé. Je cherchais un livre fort pour terminer mon challenge 2018 mais je ne m’attendais pas à une telle force aussi bien dans le verbe que dans le propos. Merci.

Cote
10/10

Dates de lecture
Du 15/10/2018 au 18/10/2018

Une étude en rouge

Auteur
Arthur Conan Doyle

Résumé
Au n°3 de Lauriston Garden, près de Londres, dans une maison aide, un homme est trouvé mort. Assassiné ? Aucune blessure apparente ne permet de le dire, en dépit des taches de sang qui maculent la pièce alentour. Sur le mur, griffonnée à la hâte, une inscription : Rache ! Vengeance ! Vingt ans plus tôt, en 1860, dans les gorges de la Nevada, Jean Ferrier est exécuté par de sanguinaires Mormons chargés de faire respecter la loi du prophète. Sa fille, Lucie, est séquestrée dans le harem du fils de l’Ancien. Quel lien entre ces deux événements aussi insolites que dramatiques Un fil ténu, un fil rouge que seul Sherlock Holmes est capable de dévider. Une intrigue tout en subtilités où, pour la première fois, Watson découvre le maître…

Avis
Premier tome de la série Sherlock Holmes
Quel bonheur de lire ce roman. Une écriture forcément classique mais d’une efficacité redoutable. Des personnages séduisants et attachants, une ambiance londonienne du 19ème siècle omniprésente et envoutante.
Rien ne sert de s’étaler dans une critique longue et ennuyeuse, ces romans ont passé les âges car ils sont à la limite de la perfection.

Cote
9/10

Dates de lecture
10/10/2018 au 15/10/2018

Sans elle

Auteure
Amélie Antoine

Résumé
Il était une fois une famille heureuse et unie.
Des jumelles de six ans qui se ressemblaient comme deux gouttes d’eau.
Des enfants fusionnelles qui grandissaient ensemble et s’adoraient.
Jusqu’à un soir de feu d’artifice où l’une d’elles se volatilise brutalement.
Il était une fois deux fillettes inséparables.
Jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’une.
Il était une fois une histoire qui n’a rien d’un conte de fées.

Avis
Je sors déçu de cette lecture.
Ce n’est pas un roman policier sur une disparition d’enfant mais un récit réaliste de ce que peut vivre la famille qui subit cette disparition douloureuse. Et c’est là que le bât blesse pour ma part. Je pense qu’il y a matière à aller bien plus profondément dans la psychologie des personnages. Je trouve donc le travail non abouti. Cette impression me vient peut-être du fait que j’ai lu Quatorze mois de Carine Russo où le réalisme est bien entendu présent mais qui rend ce livre-ci fade. De plus la fin semble tomber de nulle part et casse le livre en donnant un épilogue romanesque dramatique. Ce côté romanesque jure donc avec le réalisme voulu tout le long du livre.
Il faut préciser que ce livre va de paire avec ‘Avec elle’, livre qui décrit ce qui se serait passé si Jessica ne s’était pas perdue.
Peut-être qu’en lisant les deux, cela donnera plus de cohérence à l’ensemble.

Cote
6/10

Dates de lecture
02/10/2018 au 10/10/2018

Le Lac

Auteure
Azel Bury

Résumé
Sur les berges du Devil’s Lake, Alberta, Canada, Camille trouve par hasard le corps d’une adolescente, juste avant les grands froids et l’arrivée de la neige. Le choc est immense.
Pourquoi Claire Caine est-elle morte ? Et qui l’a sauvagement assassinée ?
L’enquête de Warren Kay, le beau flic natif, aidé d’Irma et Adriel, se déroule cette fois dans une réserve autochtone du Canada.

Avis
Dès le début on se sent bien dans ce livre et on sent que l’on va vivre un excellent moment d’intrigue, de mystère et de suspens.
Les personnages sont judicieusement déposés à leurs places et peints avec précision.
Première déception, le lac ne semble pas prendre pleinement sa place dans l’histoire, il est pourtant la promesse du titre.
Et puis petit à petit, au fil des chapitres, l’intérêt retombe. On se retrouve avec une histoire un peu pauvre, un peu téléphonée et quelques aberrations dans l’enquête (quand on cherche à prouver l’existence de quelqu’un, il me semble que l’on va directement à l’état civil et pas dans les archives désordonnées d’une police dépassée ou dans celles d’un journal local).
Je tourne la dernière page et m’entend dire “mouais, bof”, ce qui résume bien le sentiment laissé par ce livre.

Cote
6/10

Dates de lecture
27/09/2018 au 02/10/2018