My absolute darling

Auteur
Gabriel Tallent

Résumé
A quatorze ans,Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons.Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu’elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant :Turtle à grandi seule,sous la coupe d’un père charismatique et abusif.Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace.Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob,un lycéen blagueur qu’elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante,Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

Avis
Quelle déception. L’histoire, dure, est intéressante mais est entachée par un style d’une lourdeur rare. Je ne sais si c’est la traduction ou le style d’origine qui pèche mais c’est affreux. L’intérêt d’un livre est de se laisser porter par celui-ci. Or ici on redescend sur terre presque à chaque phrase par ce style étrange. Par exemple:
« Elle scrute son visage, chaque détail, et elle pense, Espèce de connasse, tu peux y arriver, espèce de connasse »
Ce “elle pense” ne cesse d’apparaître. Au premier on ne tique pas mais après l’avoir vu plusieurs fois, on ne pense plus qu’à ça. J’en ai compté 229 dans le livre qui fait 453 pages, une page sur deux. Et ce n’est pas la seule lourdeur.
Bref, vu ce style, il est impossible de se laisser emmener par l’auteur dans son histoire et la vivre pleinement.
Celle-ci étant touchante, je mettrai tout de même un 4/10.
À oublier au plus vite pour moi.

Cote
4/10

Dates de lecture
21/10/2018 au 26/10/2018